Défiscaliser

Comment défiscaliser ses revenus fonciers ?

Tous les ans, on rencontre des personnes qui se demandent sur les moyens leur permettant de défiscaliser leur revenu fonciers. Diverses options se présentent à eux mais ces alternatives, ci-dessous, figurent parmi les plus plébiscitées au cours de ces dernières années.

Défiscaliser via les statuts LMNP et LMP

Deux options s’offrent aux propriétaire-bailleurs : être Loueur en Meublé Professionnel (LMP) ou être Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). Le régime fiscal n’est pas le même pour ces deux options mais prend toujours en compte la somme des loyers perçus. Un propriétaire-bailleur est considéré comme LMNP lorsque le loyer qu’il perçoit est égal ou moins de 23000 euros. Cette situation lui offrira l’opportunité de soustraire sur son revenu total  coût des charges foncières tel frais les dépenses d’entretien, ou encore les taxes.

Dans le cas d’un revenu locatif supérieur à 23 000 euros annuellement, le bailleur sera recensé dans la catégorie LMP. Pour cela doit être inscrit dans le Registre du Commerce et des Sociétés. Il bénéficie d’une remise des charges foncières sur le revenu total et ses descendants auront le privilège de jouir de droits de successions moins complexes. Par la même occasion, il profitera d’une exonération sur les plus-values dans le cas où ses revenus locatifs ne sont pas supérieures à 25 000 euros et qu’il a l’intention de mettre en vente son bien après 5 ans de location.

Profiter de la Loi Censi-Bouvard

Cette loi est dédiée aux bailleurs qui se procurent un bien neuf localisé dans une résidence avec services et qu’ils mettent en location meublé durant les 9 prochaines années. Par conséquent, il jouir d’une baisse d’impôts de 11% qui sera déterminée sur prix de revient du bâtiment neuf.

Louer dans l’ancien

C’est une technique utilisée dans le système du déficit foncier. Elle consiste à effectuer un investissement locatif dans un bien ancien qui nécessite des travaux de rénovation. L’investisseur pourra à cette occasion défalquer  ses frais de restauration de son revenu global. La limite fixée par la loi est de 100 000 euros tous les ans. Il pourra ainsi voire son impôt bénéficié d’une déduction de 30% du coût total  des rénovations. La déduction est de 22% si le bien est localisé en Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager ou ZPPAUP.

La loi Pinel pour défiscaliser

La loi Pinel qui a pris la place de la loi Duflot en 2015, est l’une des solutions de défiscalisation  d’impôts les plus favorisées par les bailleurs. Ce dispositif consiste à investir dans des zones où les offres immobilières ne peuvent répondre à la demande sur le marché.